LE RENFORCEMENT POSITIF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE RENFORCEMENT POSITIF

Message  Franck le Sam 25 Jan - 22:17

scientifique  =>

même avec les poules ça marche  Very Happy  =>  

Le principe de base est que les chiens font ce qui marche pour eux. Ils vont répéter les comportements qui sont suivis d’une bonne conséquence et éviter ceux synonymes de désagrément.

LE RENFORCEMENT POSITIF :

. Le renforcement est tout ce qui augmente la motivation du chien à faire un comportement afin d’augmenter la probabilité qu’il le reproduise dans l’avenir.

. La punition est tout ce qui diminue la motivation du chien à faire un comportement afin de diminuer la probabilité qu’il le reproduise dans l’avenir.

. Le renforcement positif : Le chien reçoit quelque chose qu’il aime (nourriture, jeux, attention, etc.) qui le rend plus susceptible de répéter ce qu’il vient de faire.

Exemple : si votre chien reçoit une friandise à chaque fois qu’il se couche dans son panier, il est fort probable qu’il y aille de plus en plus souvent.

. La punition négative : On le prive de sa récompense (nourriture, jeux, attention, etc.) dans le but d’éviter qu’il répète une certaine façon d’agir.

Exemple : votre chien vous saute dessus et vous quittez la pièce pendant 30 secondes. Sauter sur vous conduit à ne pas obtenir ce qu’il voulait.

Il est très important de comprendre que les chiens apprennent par association (tel comportement = tel état émotionnel) et par essai et erreur (tel comportement = telle conséquence).

Un exemple courant de l’apprentissage associatif chez les chiens est leur réaction à la vue de leur gamelle. Les chiens n’aiment pas particulièrement les gamelles métalliques. C’est parce que les chiens ont associé que ce bol particulier est toujours synonyme de l’heure du repas qu’en découle une réaction positive.

Tout ce que vous faites autour de votre chien influence les associations qu’il en fait :

Exemple : vous vous promenez et n’aimez pas la réaction de votre chien lorsqu’il voit un congénère (il aboie et tire sur la laisse). Alors vous lui criez dessus ou dîtes un «Non!» ferme, vous tirez sur la laisse ou vous le prenez dans vos bras… Vous agissez ainsi à chaque fois que vous croisez un chien. Très vite, la réaction de votre chien à la vue d’autres va devenir de plus en plus intense et automatique. Vous avez participé à créer une association négative envers ses congénères (chien = peur ou douleur).

Les comportements de votre chien sont le résultat des conséquences qui en suivent :

Les chiens font ce qui est bon pour eux :

. Ils vous sautent dessus car c’est une bonne méthode pour capter rapidement votre attention ;

. Ils tirent en laisse car ils vont plus vite aux choses qui les intéressent ;

. Ils quémandent à table car cela leur permet d’obtenir à manger plus vite ;

S’il suffisait d’aboyer pour que la porte du frigo s’ouvre, tous les chiens sur la planète passeraient leur journée à aboyer devant un réfrigérateur.
Les chiens n’obéissent pas pour satisfaire leurs propriétaires – et ne désobéissent pas pour déplaire. Ils le font dans l’unique but d’obtenir quelque chose de profitable ou pour éviter quelque chose de désagréable.

Certains propriétaires ou dresseurs pensent que leur chien doit obéir parce qu’on le lui ordonne. En réalité, le chien obéit uniquement pour se préserver de leur humeur tyrannique ou par peur d’une punition.

C’est le cercle vertueux de la réussite qui entraine sentiments de joie et de confiance. Plus vous renforcez un comportement, plus votre chien acquiert une compétence à le faire. Nous devons les inciter à faire les bons choix en utilisant les conséquences de leurs actes.

Exemple : À chaque fois que votre chien s’assoit naturellement (de lui-même), récompensez-le. Ce renforcement a pour but d’augmenter la probabilité que le comportement (la position assis) se reproduise. Faîtes-le pendant une semaine par exemple. Vous n’avez pas à lui demander de s’asseoir.

La chien fait l’association « assis = renforcement positif » (friandises, croquettes, jeux, caresse).

. Une fois qu’il connaît la signification de l’ordre « assis », demandez à votre chien 20 fois par jour de s’assoir lorsqu’il est dans un endroit calme et qu’il peut être attentif. Récompensez-le à chaque fois. Le chien gagne un renforcement positif uniquement s’il obéit à votre demande. Faîtes-le pendant 2 semaines par exemple.

. Puis, demandez-lui de s’asseoir mais faites suivre ce comportement d’un renforcement positif de façon aléatoire. 1 fois sur 2, une fois sur 3, 1 fois sur 5 puis une fois sur 2. Le chien doit en faire plus pour gagner la même récompense.

. Enfin augmentez la difficulté et demandez-lui « assis » dans des situations et des environnements de plus en plus difficiles. On essaye de généraliser un comportement appris à autant de situations possibles.

En conclusion, obéir n’est aucunement une contrainte puisque c’est pour le chien une opportunité de gagner une récompense. On commence toujours du plus facile pour aller au plus compliqué. On gratifie son chien pour un “assis” dans son salon pour finir à trois “assis” de suite dans une galerie commerciale.

Franck

Messages : 266
Date d'inscription : 23/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum