Merci mon chien ! En campagne pour notre meilleur ami si mal protégé par la loi puisque considéré comme un bien meuble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Merci mon chien ! En campagne pour notre meilleur ami si mal protégé par la loi puisque considéré comme un bien meuble

Message  Valérie le Sam 10 Nov - 20:13

"Novembre 2012. One Voice lance une grande campagne en faveur des chiens. Il est temps de rendre justice à notre compagnon millénaire, temps d’inverser la tendance, en lui montrant plus de gratitude, en le protégeant de toutes les formes de maltraitance dont il est l’objet… Il mérite un véritable « Merci » !
Depuis sa première domestication, vers 14 000 avant J.-C., le chien est notre plus fidèle compagnon.
Nous l’avons modelé, sélectionné, adapté à nos besoins et rendu dépendant. Dans ses yeux pleins d’amour, pourtant, nulle rancœur. Son seul désir est de nous plaire et pour cela il est prêt à tout faire, à tout subir. Et nous, qu’avons-nous fait ? Au lieu de bien vivre, dans la joie et le respect, avec cet inégalable compagnon, nous avons poussé l’asservissement à son extrême. Nous avons fait de lui un outil, un objet manipulable, un esclave, un souffre-douleur, un cobaye… Aujourd’hui il est temps de lui rendre son amour, de lui offrir le respect et la gratitude que nous lui devons pour ces millénaires de sacrifices. Aujourd’hui, il est temps ! Protégeons notre ami le chien !
La législation actuelle
Le chien est protégé par la loi française en tant qu’animal de compagnie.
À ce titre, sont punis tout acte de cruauté ou sévice dont il pourrait être victime. Pour son bien-être, « nul ne doit [lui] causer inutilement des douleurs, des souffrances ou de l’angoisse » (on peut toutefois s’interroger sur la mention du terme « inutilement »…). Eau et nourriture doivent lui être fournies en quantité suffisante, de même que des possibilités d’exercice adéquates. En outre, aucun animal de compagnie « ne doit être dressé d’une façon qui porte préjudice à sa santé et à son bien-être, notamment en le forçant à dépasser ses capacités ou sa force naturelles ou en utilisant des moyens artificiels qui provoquent des blessures ou d’inutiles douleurs, souffrances ou angoisses ». Toutefois, le dressage au mordant est autorisé « dans le cadre des activités de sélection canine encadrées par une association agréée par le ministre de l’Agriculture et des activités de surveillance, de gardiennage et de transport de fonds ». On notera également que leur utilisation pour des spectacles n’est tolérée que dans la mesure où leur santé et leur bien-être sont respectés…
Une protection bien peu efficace !
Dans les faits, on constate que le quotidien de nombreux chiens est bien loin de ce qu’il devrait être : reproduction intensive, conditions sanitaires et de détention inadaptées, expérimentation, dressage brutal – sont le lot de la plupart des chiens qui ne sont pas destinés exclusivement à la compagnie. Il s’agit notamment des chiens utilisés dans les laboratoires, pour la chasse, pour la sécurité et dans les cirques… C’est pour eux que One Voice a décidé d’agir en priorité, en définissant un nouveau statut capable de réellement les protéger.
Des dérives légales
Si on lit attentivement la loi actuelle, on constate que l’animal – et a fortiori le chien – n’est pas protégé en tant que tel, mais en fonction de son usage. C’est là une ambiguïté qui permet de multiples dérives, et notamment l’utilisation des animaux comme objets d’expériences, au cours desquelles ils subissent de nombreuses opérations, éventuellement sans anesthésie, quand les seuls actes autorisés lorsqu’il est un compagnon sont la stérilisation et la coupe de la queue…
Un statut clair et réellement protecteur
L’objectif de One Voice est d’obtenir pour le chien un statut dépourvu d’ambivalence, qui permette d’encadrer plus efficacement les activités menées conjointement avec nos compagnons canins, afin d’en éviter les dérives et surtout de le garantir contre toutes les formes de maltraitance. C’est un projet d’envergure, sur lequel planche actuellement notre avocate, Me Fabienne Filpi. À un horizon proche, nous souhaitons également lancer une campagne du même type pour une meilleure protection du chat et du cheval.
Lancement d’une pétition nationale
Dans un premier temps, il est crucial d’obtenir le soutien du plus grand nombre de citoyens français. La loi doit être le reflet de la volonté du plus grand nombre ! Notre objectif est donc simple : parvenir à recueillir 100 000 signatures – un nombre conséquent pour faire pression sur les politiques… Et pour cela nous avons besoin de vous ! Il faut largement diffuser la pétition via les différents réseaux sociaux et les autres associations concernées par cette problématique… Vous la trouverez en ligne, mais vous pouvez aussi la commander. En parallèle, nous diffuserons un nouveau guide dans la série « Rencontre avec les peuples animaux » : « Le peuple chien ». Il permettra de mieux faire connaître les chiens, en particulier du point de vue de leur vie mentale et émotionnelle.
Obtenir le soutien des députés
Lorsque les 100 000 signatures auront été obtenues, One Voice lancera une opération de lobbying auprès des députés français, forte de la pétition et du projet de texte de loi. Un rapport sur les différentes problématiques liées à l’exploitation des chiens leur sera également présenté pour appuyer notre demande. Si une modification immédiate du statut est peu probable, le lancement du débat constitue une première étape aussi cruciale qu’indispensable !
Vous êtes au cœur de cette campagne ! De votre soutien et de votre mobilisation dépendra l’avenir de nos compagnons canins…
Signez et diffusez la pétition !
http://www.one-voice.fr/petitions/merci-mon-chien/

Valérie

Messages : 1722
Date d'inscription : 17/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum